Famille

Mon allaitement difficile, j’ai craqué

 

Je voulais vraiment allaiter.

Dès le début de ma grossesse j’ai exprimé le choix d’allaiter (c’était mon choix, bien sûr chacun fait comme il peut et comme il veut).

Plusieurs raisons me poussaient à faire ce choix :

– Les recommandations de l’OMS sont l’allaitement jusqu’aux 6 mois de l’enfant. Je comptais faire 3 mois jusqu’à ma reprise du travail puis me garder les tétées du matin et du soir pendant les 3 mois suivants.

-Je voulais tisser ce lien avec bébé, je voulais pouvoir subvenir à ses besoins, je voulais lui donner le meilleur pour l’immunité et je voulais aussi ne pas m’encombrer avec les biberons le lait… Alors que j’avais tout sur moi, le côté pratique tu vois.

Bien évidemment ça ne s’est pas passer comme prévu ! Tu t’en serais douté, non ?

Ne jamais trop prévoir sinon on risque d’être fortement déçu.

J’ai pu donner les premières tétées à mon bébé, merci à toutes les puéricultrices du service de néonatalogie qui m’ont apportées mon bébé la nuit toutes les 3 h pour me le mettre au sein et me montrer comment faire. Et oui avec un premier bébé on est drôlement gauche au début je trouve. Après 2 jours mon bébé ayant un petit souci au rein, on lui demandait de prendre beaucoup et ma montée de lait n’était encore pas trop présente. Donc nous avons mis un système en place. Toutes les 3 heures ont mettait bébé au sein 10 min par sein, puis je le changeais pour le réveiller un peu (à 2 mois on continue de le changer au milieu du bib pour le réveiller) puis je lui donnais un complément au doigt seringue ça prenait 10-15min et je tirais mon lait pendant 20 min (les deux seins en même temps, vache laitière bonjour) d’ailleurs on en reparle de l’intimité et de la dignité à la maternité quand tout le monde passe dans la chambre pendant que vous tirez votre lait sur les deux seins en même temps ?! Donc le tout me prenait 1h30 à 2h et on recommençait 1h-1h30 après.

Des cycles de malade. J’ai tenu comme ça une semaine avant de m’effondrer car je me rendais compte que je ne profitais pas du tout de mon bébé et que je n’avais même pas le temps de l’observer, de le découvrir, de le couver du regard…

Tout ce problème de repas en grande quantité pour bébé et le fait qu’on devait encore le complémenter retardait ma sortie (sachant qu’à cause de la grippe je n’avais le droit à aucune visite à part le papa de bébé, donc quand il était au travail je ne voyais personne, au bout d’une semaine à la maternité les journées sont très longues.) Ma montée de lait était arrivée (oui oui avec les seins qui coulent sur le tee-shirt, bonus : taches sur les vêtements…) mais en quantité ridicule, après plusieurs conversations avec des sages-femmes spécialisées en lactation ou non, une sage-femme m’a expliqué que le syndrome de SPOK (syndrome des ovaires polykystique) dont je souffre peut perturber l’allaitement chez certaines patientes. J’ai donc décidé après cette première semaine de faire du mixte, ayant un bébé cool qui prenait le sein avec un bout de sein, le doigt seringue.. Je me suis dit que c’était faisable.

Nous sommes donc partis 2 jours après de la maternité avec ce système sein puis complément biberon.

Ça a fonctionné 2 jours de plus avant d’avoir des crevasses et un bébé qui repoussait mon sein à chaque fois. Je pense que le débit ne lui plaisait pas, trop lent ! Nous avons donc abandonné l’allaitement car je pense qu’aucun de nous deux ne prenait de plaisir plus que ça. Cette décision m’a beaucoup affecté au début. Puis petit à petit, j’ai fait la part des choses et me suis dit que tant pis mes rêves d’allaitement s’en allaient mais que j’ai un beau bébé en bonne santé qui prend bien ses biberons en bonne quantité ce qui nous rassure pour le suivi de ses reins. Il restera quand même ce regret de ne pas avoir tenu l’allaitement mais qui sait peut-être le prochain !

 

Et vous l’allaitement, une envie, une évidence, une difficulté ??

 

(Photo de Brun-nO sur Pixabay )

2 Comments

  • Dinde De Toi

    Les 3, envie évidence et difficulté 😉 ! Beaucoup de douleurs dont j’ignore toujours l’origine. Comme toi je n’arrivais pas à me lier avec mon bébé car trop absorbée par les difficultés de l’allaitement. Puis avec le temps cela s’est tassé. En tout cas tu as été drôlement courageuse de passer tout ce temps pour le nourir ☀️ ! Il a eu ton colostrum et ça c’est top 👍 !

Leave a Reply to Dinde De Toi Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *